Summer in NYC : Survivre à la canicule 4


Les températures torrides du mois de juillet semblaient bien loin et on s’était parfaitement habitué à ce temps magnifique qui nous donnait envie de gambader toute la journée dans la ville.  Mais c’était juste une blague car la canicule new-yorkaise fait son grand retour et a décidé de passer quelques jours avec nous (trop sympa). Rien qu’aujourd’hui, on a eu 35 degrés avec un ressenti de 41, je vous laisse imaginer l’angoisse ! Alors au lieu de se lamenter et d’attendre que ça passe, je partage avec vous mes petits indispensables pour survivre à cette nouvelle vague de chaleur.

Processed with VSCOcam with f2 preset

Papier matifiant : l’arme anti-brillance numéro un à toujours avoir sur soi. J’utilise ceux de chez Muji, ils sont efficaces et super cheap.

Lingettes : c’est bien beau de ne pas briller mais c’est aussi sympa de se sentir propre, non ? J’ai toujours un petit paquet de lingettes sur moi et croyez-moi, ça change la vie. J’utilise les Neutrogena et j’ai récemment découvert la marque Acure dans ma Birchbox. J’aime beaucoup leurs lingettes naturelles à base de noix de coco et d’huile d’argan.

Processed with VSCO with f2 preset

Mouchoirs : les lingettes c’est sympa mais c’est bien de pouvoir juste s’éponger le visage à sec de temps en temps (surtout quand on connaît la chaleur épouvantable des stations de métro de la MTA…).

Mini déo : direction le rayon des produits de voyage dans votre grande surface préférée. Achetez-vous un déo version miniature. Personnellement, je suis adepte du Dove concombre.

Crème solaire : pas besoin de vous faire un dessin. Il est primordial de protéger sa peau de tous ces vilains rayons. Bien entendu, c’est mieux d’utiliser une formule non grasse pour éviter l’effet huileux. J’utilise la Neutrogena Dry-Touch, en indice 55.

Processed with VSCO with f2 preset

Bouteille d’eau : ça va de soi également, il faut boire un maximum. Pour varier un peu, allez faire un tour du côté des eaux infusées. J’ai d’ailleurs écrit un article sur mes favorites ici.

Crème hydratante : on n’oublie pas de bien s’hydrater la peau chaque soir. Pour le moment, je varie entre la lotion Lubriderm (fragrance free) et l’huile de noix de coco bio de chez Trader Joe’s (que j’utilise également pour cuisiner, elle est pas belle la vie ?!).

Hand sanitizer : on dit aurevoir aux mains poisseuses de l’été et on file s’acheter du gel anti-bactérien. Pour ma part, j’utilise le spray à la lavande Dr. Bronner’s, il sent divinement bon.

Processed with VSCO with f2 preset

Lunettes de soleil : on s’achète une bonne paire, de préférence adaptée à notre vue. Les lunettes sont chères aux Etats-Unis alors on file chez Warby Parker. Ce magasin propose de jolis modèles tendance à prix tout doux. Les forfaits monture + verres correctifs commencent aux alentours de $100. Je ne jure plus que par eux depuis quelques années pour mes lunettes de vue et mes solaires. Il y a plusieurs boutiques à NYC, dont une très sympa à Soho.

Pauses fraîcheur : profitez du fait qu’il y ait la climatisation quasiment partout et n’hésitez pas à faire des petites pauses dans les magasins si vous devez marcher de longues distances à pied. C’est pour l’instant la meilleure excuse que j’ai trouvée pour faire du shopping.

Processed with VSCOcam with c1 preset

Vêtements amples : portez des matières légères, non synthétiques et laissez votre peau et votre corps respirer. Quand je vois des filles en slim par 40 degrés, j’ai vraiment du mal à comprendre. Mon uniforme de la saison c’est t-shirt en coton loose et short ample.

Chaussures confortables : le plus glamour pour la fin, la malédiction des pieds qui gonflent avec la chaleur. Ne portez pas de chaussures trop serrées mais ne négligez pas pour autant les chaussures qui offrent un bon support (enfin si vous ne voulez pas finir comme moi avec une tendinite aux deux tendons d’Achille). Les sandales oui mais investissez dans une bonne paire de chaussures de sport pour les longues balades. Ou prenez exemple sur les New-Yorkaises : ayez toujours une paire de baskets dans votre sac pour pouvoir switcher si nécessaire.

Et vous, quels sont vos conseils pour rendre la canicule plus facile à supporter ?


About The Lazy Frenchie

Journaliste et blogueuse, Aurélie vit à New York depuis 2011. Elle a travaillé pendant de nombreuses années dans l’événementiel et plus spécifiquement pour les industries de la mode et du luxe. Quelques fashion weeks plus tard, elle partage aujourd’hui son emploi du temps entre une école de langues à Tribeca, où elle enseigne le français, et l’écriture d’articles pour divers sites et blogs féminins. Ses sujets de prédilection sont New York, les voyages, la mode, la déco, le bien-être et tout ce qui touche de près ou de loin à la cuisine. Suivez-la en image : @the_lazy_frenchie. Pour plus d’informations, contactez-la à l’adresse suivante: aurelie@thelazyfrenchie.com


Leave a Reply

4 thoughts on “Summer in NYC : Survivre à la canicule

  • Nicky

    Pareil à Toronto, c’est la vague de chaleur depuis le début de semaine et on ne sait plus comment s’en dépêtrer…
    Très bons petits conseils, faciles à appliquer où que l’on soit!

    Je suggère aussi le spray/bruine d’eau fraiche. Victoria Secret propose une version légèrement parfumée qui est très agréable et qui évite de prendre 5 douches par jour.

    Se laver les cheveux le matin et sortir avec la tête humide (si note capital capillaire le permet) afin d’avoir la tête fraiche quelques heures. Perso, je les attaches en chignon ou avec une simple pince…

    Je me fais de l’eau citronnée et je mange beaucoup de fruits pour m’hydrater. Et les boissons chaudes ou tièdes permettent de réguler la température du corps, je privilégie le thé le matin quand c’est encore “supportable”, après-midi j’ai du mal! 🙂

    • The Lazy Frenchie Post author

      C’est encore pire à Toronto qu’à NYC d’après ce que je vois !!! C’est fou, ce temps. J’avoue que je n’ai pas utilisé un sèche-cheveux depuis des mois, je pourrais pas !!! Coté eaux infusées, c’est bon avec des feuilles de menthe aussi 😉

  • nathalie quiquempois

    J’en suis revenue hier, et je confirme, c’était l’enfer…. les sprays d’eau pour nous rafraîchir n’étaient d’aucune utilité, l’éventail une maigre illusion d’air frais, et comme nous n’étions là que pour 5 jours, nous avons quand même passé nos journées dehors à marcher, marcher, marcher…. je crois que plus jamais je ne me plaindrai qu’il fait trop chaud après avoir connu les 50 ° des couloirs du métro !!!!