Ma vie à NYC : 2016 en dix points forts 4


C’est l’heure de faire le bilan de toutes les choses plus ou moins bonnes qui nous sont arrivées en 2016. Pour ma part, je n’en retiendrai que le positif, tant du bon que du mauvais. La positive attitude ça change la vie, croyez-moi. Voici donc la liste non exhaustive de dix moments qui ont rendu cette année spéciale.

1.J’ai vu John Legend jouer dans l’Oculus. On déjeunait downtown avec des copines et on a décidé d’aller faire un petit tour dans l’Oculus comme on dans le coin. C’était le premier jour de l’ouverture des magasins et il y avait plein de surprises. La plus grosse étant sans aucun doute le concert non annoncé de John au beau milieu de ce lieu magique à l’acoustique hors du commun ! Le concert a commencé aux alentours de 18h30 et vu que l’endroit est desservi par le PATH train et plusieurs lignes de métro, je vous laisse imaginer la tête des navetteurs sur le chemin du retour à la maison !


2.J’ai fêté mes cinq ans à NYC. Déjà mais aussi seulement ? Je me sens tellement chez moi ici que j’ai parfois l’impression d’y vivre depuis toujours. Je vous prépare très prochainement un article sur ce qui a changé dans ma vie de tous les jours depuis que je suis New-Yorkaise.

3.J’ai adopté un petit chaton en janvier. Une adorable boule de poils de deux mois qui m’attendait patiemment dans son refuge à Brooklyn. Particularité : il a des pouces, des mains, des moufles…Appelez-les comme vous voudrez. En réalité, il s’agit d’une malformation génétique assez répandue si on en croit les nombreuses photos qu’on trouve sur Instagram. Il s’agit de “polydactyl” cats. On l’a baptisé Gorilla Junior, le surnom de Zack étant Gorilla depuis qu’il est tout petit.


4.Je me suis faite tatouer pour la première fois (et la deuxième fois !). Une envie que j’avais depuis plusieurs années mais une peur bleue de tout ce qui touche de près ou de loin aux aiguilles. J’ai finalement franchi le pas en juin (merci Talie) et j’ai remis ça en novembre (merci Julie). Sûrement le début d’une longue série car j’ai attrapé la tattoo fever ! J’ai déjà plein d’idées pour le suivant !

5.Pour la première fois, je ne suis pas rentrée à Bruxelles, ma ville natale, pendant plus d’un an. Mon dernier voyage remonte à septembre 2015. Pour ne pas changer les bonnes habitudes, j’avais réservé un billet en super last minute pour aller faire un tour de l’autre côté de l’Atlantique en mars dernier. Et puis les attentats en ont décidé autrement. Je vous parlais d’ailleurs ici de la façon dont j’avais vécu les attaques à distance. Cet article a également été repris par le Huffington Post.

6.On a parlé de moi sur le site de Marie-Claire dans l’article “New-York : Cinq comptes Instagram de rêve”. Quelle honneur ! Et le plus drôle dans cette histoire, c’est que sur cinq comptes sélectionnés, on retrouve aussi ma copine Talie qui habitait dans le même quartier que moi à Brooklyn (Park Slope).

7.Je suis tombée en amour de Montréal : mon voyage coup de coeur de l’année. Je tombe rarement amoureuse d’une ville. Avec NYC, ça a été le coup de foudre au premier regard…si bien que j’ai fini par m’y installer. Mais Montréal m’a aussi touchée en plein coeur. Au plus j’en voyais, au plus je l’aimais. Un vrai coup de coeur pour Zack aussi. Si l’hiver n’était pas aussi violent, je pense qu’on aurait sérieusement songé à y vivre quelques temps. C’est la petite soeur de NYC…colorée, artsy, cosmopolite,…sans parler de ses habitants merveilleux, cool et ouverts d’esprit. Bref, le love avec un L géant.

8.J’ai découvert la série Basket, diffusée sur FX. Le comble de l’absurdité par et avec Zach Galifianakis. Un des personnages phare est interprété par le célèbre comédien Louie Anderson, qui est tout simplement hilarant. Alors quand nous nous sommes tous les deux retrouvés à attendre le même ascenseur à Montréal pendant le festival “Just for Laughs”, je n’ai pas pu m’en empêcher. C’est n’est pas mon genre d’aller parler à des célébrités mais là, c’était trop tentant ! J’avais envie qu’il sache qu’il était le personnage de télé qui m’avait fait le plus rire dans ma vie. Je dois avouer que j’aime aussi l’idée qu’un Américain sache qu’il ne fait pas rire que les Américains et qui plus est, des gens dont l’anglais n’est pas la langue maternelle.

9.Mon mec est une rock star. Enfin plutôt une book star. En 2016, Zack est passé d’avocat à écrivain, son rêve de toujours. Un agent, une maison d’édition prestigieuse et un livre qui sera publié en septembre 2017. Son amour pour la stand up comedy l’a également amené à suivre Gad Elmaleh pendant quelques mois pour la réalisation d’un podcast américain super populaire, This American Life (à écouter ici). Je suis méga fière, c’est l’American Dream avec un grand A.

10.Je me suis rendue compte que je n’étais pas prête à vivre ailleurs que dans une grande ville. Zack est parti un mois et demi à Charlottesville, la ville où il a fait ses études de droit, pour s’isoler et bosser sur son livre. Je l’y ai rejoint deux fois pour un long week-end. Il adore cet endroit et a même m’a dit qu’il se voyait de plus en plus y vivre. C’est mignon mais on a vite fait le tour. Après deux week-ends là-bas, j’ai fait une overdose. J’ai besoin de plus de mouvement, je veux de l’art à chaque coin de rue, des quartiers de toutes les couleurs et être entourée de gens avec des rêves surdimensionnés, gros comme des bébés (ok, j’ai trop regardé Secret Story cette année). Rien que d’y penser, je me suis sentie submergée par toutes sortes d’émotions étranges. Déprimée, oppressée mais surtout pas à ma place. Bref, j’ai mis mon veto. J’ai réalisé que j’étais une city girl mais surtout une big city girl. La peur du petit. Alors en 2017, on a décidé de faire les choses en grand.

Rendez-vous dans quelques jours pour de nouvelles aventures…


About The Lazy Frenchie

Journaliste et blogueuse, Aurélie vit à New York depuis 2011. Elle a travaillé pendant de nombreuses années dans l’événementiel et plus spécifiquement pour les industries de la mode et du luxe. Quelques fashion weeks plus tard, elle partage aujourd’hui son emploi du temps entre une école de langues à Tribeca, où elle enseigne le français, et l’écriture d’articles pour divers sites et blogs féminins. Ses sujets de prédilection sont New York, les voyages, la mode, la déco, le bien-être et tout ce qui touche de près ou de loin à la cuisine. Suivez-la en image : @the_lazy_frenchie. Pour plus d’informations, contactez-la à l’adresse suivante: aurelie@thelazyfrenchie.com


Leave a Reply

4 thoughts on “Ma vie à NYC : 2016 en dix points forts